A quoi ressemblait le Quai Galuperie dans les années 70 ?

A l’époque du lundi au samedi, les trois quais entourant les Halles (Galuperie, Dubourdieu et Jaureguiberry) s’animaient dès minuit, les camions gorgés principalement de fruits et légumes se faufilaient sur les quais étroits.

Une fois garés devant les établissements de gros, ils étaient pris d’assaut par des cohortes de « ripeurs » qui s’employaient à les décharger (à la main), pour vous donner une petite idée, un camion de 19T contenait environ 6000 plateaux de pèches…

Selon les jours, les bars ouvraient à leur tour leurs portes entre 3h30 et 4h, « Jeannot » au Clou (Je ne me souviens pas du prénom de son prédécesseur, si quelqu’un s’en rappelle…) et Agna qui avait la particularité de soigner le zona de ses mains, et que l’on venait consulter de loin.

Le quai Galuperie dans les années 70

Elle sera remplacée plus tard par Francis Saint Laurent un enfant du quartier et son épouse.

Francis affable et haut en couleur, dont le seul défaut que lui trouvaient ses clients était qu’ils ne pouvaient jamais en placer une. Francis était très fier de son acquisition qui constituait pour lui un aboutissement.

Fin pêcheur, il passait son temps entre son comptoir et le quai juste devant le bar, ou il disposait dès l’ouverture deux cannes à pêche dans l’espoir de prendre la louvine du siècle !

Aujourd’hui, on peut constater que le temps a fait son œuvre et la physionomie du quai a bien changé.

Si cet article vous a plu, abonnez-vous à « Bayonnades » et recevez directement les nouveaux articles par email !

André Combe

Auteur : André Combe

Né au Petit Bayonne il y a (trop) longtemps, les Halles ont représenté l'univers de mon enfance, puis mon périmètre s'est agrandi à la ville entière et à son Histoire. Mon objectif : Que ceux qui ont connu cette époque sachent que d’autres ne l’ont pas oubliée, et pour que les plus jeunes sachent comment l'ont connue ceux qui l'ont vécue ;-)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.