1977 Le cinéma La Féria incendié !

1977 Incendie La Féria

En ce matin du 23 novembre 1977, l’émotion est grande à Bayonne, suite à une explosion le cinéma « La Féria » a été dévasté dans la nuit.

M. Comet a pu descendre à temps du 2ème étage où il réside, en effet le toit du bâtiment s’est effondré juste après qu’il ait quitté la grande échelle mise en place par les pompiers.

De gros moyens humains et matériels sont déployés pour venir à bout de l’incendie avant qu’il ne se propage aux immeubles voisins.

Par précaution plusieurs familles sont évacuées.

Il n’y aura fort heureusement pas de victimes, mais Bayonne se retrouve amputée de 4 salles de cinéma.

Afin de palier à cette situation, le propriétaire du cinéma incendié qui est également celui du Théâtre y organise des séances permanentes de 14h30 à minuit.

Ci-dessous les photos que Daniel Velez (Photographe) m’a gentiment transmises pour les diffuser sur ce site, je l’en remercie vivement.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager, c’est l’objectif premier des Bayonnades… le partage !

Retrouvez très bientôt de nouveaux articles sur les «Bayonnades » ! Pour être informé directement de leur arrivée, abonnez-vous, c’est gratuit ! (Haut de la colonne de droite)

André Combe

Auteur : André Combe

Né au Petit Bayonne il y a (trop) longtemps, les Halles ont représenté l'univers de mon enfance, puis mon périmètre s'est agrandi à la ville entière et à son Histoire. Mon objectif : Que ceux qui ont connu cette époque sachent que d’autres ne l’ont pas oubliée, et pour que les plus jeunes sachent comment l'ont connue ceux qui l'ont vécue ;-)

5 réflexions sur « 1977 Le cinéma La Féria incendié ! »

  1. En affiche , cette semaine là : ” Nous irons tous au paradis ” , d’après les photos .
    Guy Bedos dans le rôle très réussi de Simon Messina , le médecin hypocondriaque tarabiscoté par sa mère …

  2. Ce fût bien triste ce jour là que d arriver au boulot et de voir ce cinėma de notre adolescence parti en fumée. ..je me vois encore devant la façade les yeux pleins de larmes

    1. Je revois les très longues files d’attente pour deux films sortis en 1959 : “Babette s’en va en guerre” et “La vache et le prisonnier”. J’ai encore en mémoire ce tragique fait divers de juin 1962 ( j’avais 11 ans) quand deux gangsters, après avoir raflé la caisse du cinéma, avaient abattu un CRS qui les poursuivait en moto.

  3. Une salle de cinéma qui était fort sympathique où l’on y allait pour recevoir entre autre les remises de récompense lorsque j’étais au lycée technique de Bayonne en fin d’année scolaire.Je me rappelle du film “Le jour le plus long” que j’y ai vu entouré de mes camarades de classe.Et bien d’autres films.

N'hésitez pas à laisser un commentaire ! Merci

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.